Le smokvenjak


Je sais que l’été touche à sa fin petit à petit quand les figues commencent à mûrir. Cette année, nous en avons goûtées plein lors de notre petit séjour à Trogir, où la blogueuse Dalmatia Gourmande nous a gentiment accueillis (notre première « blog rencontre » et une belle découverte) : un soir, sa maman est rentrée de la plage avec une poche pleine de ces fruits doux et nous nous sommes régalés.

©Dalmatia Gourmande

Comme dans tous les pays qui cultivent les figues, on les fait sécher en Croatie pour pouvoir en profiter l’hiver. A partir des fruits secs, on confectionne un gâteau de figues: le smokvenjak. Si vous lisez ce texte, vous devez être francophone. Je vous donne alors un coup de pouce pour la prononciation. Dîtes : smok-vé-gnak. Nous vous proposons d’en découvrir la recette ainsi que celle de  l’eau-de-vie aux herbes; les deux sont proposées sur le blog de Dalmatia Gourmande.

©Dalmatia Gourmande

« Le smokvenjak vient de l’île de Cres où l’on conserve précieusement sa recette traditionnelle. A l’origine, il représentait le repas des paysans qui travaillaient dans les champs, dans les oliveraies et dans les vignes. Aujourd’hui, il est plutôt considéré comme une spécialité pâtissière. Dans ma famille, nous le confectionnons pour les fêtes de Noël et de Pâques. On le sert coupé en petits morceaux pour accompagner un apéritif : le prošek, l’eau-de-vie de raisins ou celle aux herbes. Il peut être également dégusté avec un morceau de pain.

Pour la recette, vous aurez besoin d’eau-de-vie. Le plus souvent, on utilise celle de raisins (la lozovača) mais dans ma famille on ajoute toujours celle aux herbes (la travarica).

©Dalmatia Gourmande

Les recettes de travarica varient de famille à famille. Pour une litre d’eau-de-vie aux herbes, il vous faut 1 litre d’eau de vie de raisin, 1 branche d’immortelle d’Italie (cueillie avant la floraison), quelques feuilles de sauge, ½ gousse de caroube, 1 branche de fenouil, 2-3 baies  de bois de cade et 2-3 baies de paliure. Ensuite, on ferme le pot (ou la bouteille) et on le laisse reposer entre 2 et 4 semaines à l’abri de la lumière.

Le smokvenjak

  • 500 de figues sèches
  • ½ dcl d’eau-de-vie de raisins ou aux herbes
  • 150 g d’amandes
  • ½ branche de fenouil
  • 1 càs de raisins secs (facultatif)

©Dalmatia Gourmande

Broyez les figues au mixeur (vous pouvez utiliser ainsi un hachoir à viande). Hachez grossièrement les amandes ou utilisez la poudre d’amande (la pâte sera plus compacte). Ajoutez l’eau-de-vie et la branche de fenouil et mélangez bien. Confectionnez un salami ou des petites escalopes. Mettez le smokvenjak dans le four et séchez-le à 80°C pendant 40min. Une fois sorti du four, emballez-le dans le film aluminium et laissez refroidir. Ce gâteau peut se conserver plusieurs mois. Servez avec de l’eau-de-vie. »

4 réflexions sur “Le smokvenjak

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s